Suivre la trajectoire du soleil

Cette technique semble récente mais elle reste pourtant ancestrale, remise aux goûts du jour par les constructeurs de maisons individuelles. En clair, la maison bioclimatique cohabite parfaitement avec l'énergie du soleil et l'environnement dans le but d'offrir à ses habitants, un maximum de confort et de hautes performances énergétiques.

Ainsi, l’orientation et l'implantation des pièces sont essentielles :

  • Les pièces à vivre collectives se situent au Sud : salon, cuisine, salle à manger, pour bénéficier de la meilleure exposition au soleil
  • Les pièces froides comme les WC, la salle de bain et le cellier sont quant à elles au Nord
  • Les chambres peuvent prendre place à l'Est ou à l'Ouest
  • Les zones tampons correspondent aux couloirs, au garage, au cellier. Elles constituent une barrière contre le froid en l'absorbant ou à l'inverse, attirent la chaleur à l'intérieur (ex : véranda)

Bon à savoir : les baies vitrées les plus grandes devront toujours être placées sur la façade sud afin de profiter de l'ensoleillement et de la lumière.

Ainsi, ce type de construction respecte les normes de la RT 2012 en termes de consommation énergétique (inférieure à 50 kWh/m² par an) et de besoin climatique (qualité de l'habitat et de l'isolation).

L'orientation, l'implantation des pièces et de la maison sur le terrain, le volume de baies vitrées, l'isolation et les zones tampons permettant d'éviter les déperditions de chaleur sont autant d'éléments pris en compte par la RT 2012.

En complément des mesures mises en place, des innovations technologiques performantes viennent renforcer la capacité énergétique de la maison : pergola bioclimatique, brise-soleil, domotique et matériaux préservant la chaleur.

Découvrez le témoignage de nos clients sur la construction de leur maison bioclimatique en Vendée par Maisons d'en France.

Constructeur de maison bioclimatique en Vendée

Choisir des matériaux performants

Vous l'aurez compris, les matériaux à forte inertie sont de mise. Les matériaux à privilégier se doivent d'être denses et opaques pour absorber et conserver la chaleur :

  • Brique monomur : brique en terre cuite d'une largeur comprise entre 30 et 37 cm (50% plus épaisse qu'une brique classique)
  • Liège : matériau naturel performant pour l'isolation thermique et phonique
  • Panneaux en fibre de bois : matériau fabriqué et aggloméré à partir de déchets récupérés dans les scieries
  • Le sol en terre cuite : matériau permettant de stocker et diffuser la chaleur
  • Mais aussi le béton cellulaire, le fermacel pour les cloisons, la laine de bois pour l'isolation, le bois de cellulose etc.

Ce n'est pas tout, la couleur des murs extérieurs aura un impact indéniable sur les performances énergétiques de votre construction bioclimatique. On le sait, le blanc reflète la lumière et donc la chaleur du soleil, tandis que le noir l'absorbe. Ainsi, préférez des murs sombres (bruns ou orangés) sans tomber dans le noir, car celui-ci peut provoquer l'effet inverse souhaité dû à la trop forte quantité de chaleur captée.

Être attentif à la ventilation

Si la maison se situe dans une région chaude où le taux d'ensoleillement est élevé, la maison bioclimatique peut s'armer d'équipements complémentaires pour réguler sa température.

  • La pergola bioclimatique joue un rôle de tampon entre l'extérieur et l'intérieur de la maison grâce à ses lames orientables. N'hésitez pas à ajouter de la végétation autour comme des plantes grimpantes pour conserver un maximum de frâicheur naturellement.
  • Les équipements connectés : fermeture des ouvertures en fonction de la température intérieure et extérieure
  • Le puits canadien : l'air neuf passe dans un conduit enterré et se voit être régulé lors de son passage sous terrain
  • La ventilation double flux : l'air neuf aspiré par le puits canadien rejoints ensuite la VMC double flux pour une qualité d'air supérieure. Cette solution permet également de réduire considérablement sa facture de chauffage (baisse estimée à 15% par an)

Bon à savoir : Utilisez la végétation comme alliée de votre isolation. Laissez pousser sur vos murs des plantes grimpantes comme le lierre, la glycine, la vigne. En été, ces feuilles protégeront vos murs du soleil et conserveront plus facilement la fraîcheur à l'intérieur.

 

Pergola bioclimatique

Photo : Caseo-maison.com

Le rôle de la forme de la maison

Auparavant, la maison bioclimatique prenait une forme compacte semblable à un bloc, pour éviter les ponts thermiques correspondants aux zones froides venant refroidir l'intérieur de la maison. 

Aujourd'hui, les constructeurs ont su évoluer et se sont adaptés à de nouvelles demandes en matière d'architecture moderne. On s'autorise désormais quelques décrochés de façades et des lignes plus contemporaines.

Vous souhaitez obtenir un devis pour la création d'une maison bioclimatique en Vendée, Charente-Maritime ou Deux-Sèvres ? Contactez nos équipes Maisons d'en France et recevez gratuitement l'étude de votre projet.

Nous contacter