Connaître la réglementation en vigueur

La construction d’une terrasse nécessite le respect de quelques conditions en amont. En effet,  construire une terrasse est un projet de grande envergure, qui nécessite du temps et des travaux. Il est donc préférable d’en discuter avec votre constructeur au moment de choisir la forme de votre maison neuve. 

Au niveau de la réglementation, sachez que vous devez respecter quelques formalités administratives quant à la réalisation de votre terrasse. En effet, si vous faites construire votre terrasse en même temps que votre maison, vous n’aurez pas à vous occuper des différentes autorisations liées aux travaux d’aménagement extérieurs. En revanche, c’est tout le contraire quand vous décidez de la réaliser après la construction de votre habitation. 

Les réglementations en vigueur varient en fonction du type de terrasse que vous souhaitez construire. Si votre souhait est de réaliser une terrasse plain-pied, l’obtention d’une autorisation spécifique ne sera pas obligatoire. Il faudra simplement vérifier qu’elle soit en adéquation avec le PLU (Plan Local d'Urbanisme) de votre ville. Pour cela, n’hésitez pas à vous rendre à la mairie de votre commune pour le consulter avant d’entreprendre quel que travaux que ce soit.

Néanmoins, une demande de permis de construire et une autorisation de votre commune sont indispensables, si votre projet est de construire une toiture terrasse dont la hauteur dépasse les 60 cm et l’emprise au sol dépasse les 20 m2. Mais, alors, comment déposer votre demande de permis de construire ? C’est simple, vous adresser à votre mairie, une effectuer une autorisation d’urbanisme en y joignant toutes les pièces justificatives demandées. Généralement, vous devrez fournir un plan de situation de terrain, un plan de masse et un plan de coupe de votre terrasse. La durée de validité de votre permis de construire est de 3 ans et vous avez la  possibilité de le renouveler 2 fois 1 an, soit une durée totale de 5 ans. 

 

Choisir l’emplacement de sa terrasse


Photo : Réalisation Maisons d'en France Atlantique à La Chaume

Mais alors, comment définit-t-on l’emplacement de sa terrasse ? Tout d’abord, vous devez tenir compte de la configuration de terrain et de votre sol. 

Le meilleur emplacement pour situer votre terrasse sera généralement, à côté de la baie vitrée liée à votre pièce de vie. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour définir le meilleur emplacement pour votre future terrasse : l’ensoleillement, le vis-à-vis avec le voisinage, l’inclinaison du sol, l’orientation géographique, l’exposition aux vents… 

Souhaitez-vous installer votre terrasse plein sud pour profiter au maximum du soleil tout au long de la journée ou bien ouest/est pour profiter de longues soirées barbecues entre amis ?

Si l’orientation est primordiale, n’oubliez pas qu’une terrasse, c'est avant tout un espace extérieur accessible depuis l’intérieur de sa maison. Par conséquent, il est important de bien choisir la pièce depuis laquelle vous accéderez à votre terrasse ! Si celle-ci est le lieu privilégié pour vos repas entre le printemps et l’été, il peut être plus fonctionnel qu'elle donne directement sur votre espace cuisine. Si vous séparez votre terrasse de votre séjour au moyen de baies vitrées, vous bénéficierez à la fois d'une vue insaisissable sur votre jardin et d'une luminosité optimale. 


Définir le type de terrasse

Une fois l’emplacement choisi, vous pouvez définir le type de terrasse que vous souhaitez. Il s’agit là d’une étape un peu plus ludique que les précédentes. 

 

Installer une terrasse attenante


Photo : Réalisation Maisons d'en France Atlantique aux Sables d'Olonne

Vous pouvez opter pour une terrasse attenante et au même niveau que votre maison. C’est l’idéal, puisqu’elle vous procure de beaux espaces dans le prolongement de votre pièce de vie. 

Vous aurez ainsi deux cas de figure :
 

  • Votre terrain est plat et alors dans ce cas, c’est parfait puisque votre terrasse sera directement construite dans le prolongement de votre maison.
  • Votre terrain est en pente et vous devrez donc la surélever avec des plots (par exemple), pour qu’elle soit au même niveau que votre maison.

 

Installer une terrasse surélevée

La terrasse surélevée, que nous venons d’évoquer précédemment, se caractérise par sa hauteur par rapport au sol, de minimum 60 cm. Elle possède une emprise au sol qui sera à prendre en compte d’un point de vue administratif, contrairement à une terrasse de plain-pied (selon le Code de l’Urbanisme). 
La terrasse surélevée représente un bon moyen de prolonger l’espace de vie intérieur et de combattre le problème de pente d’un terrain. 

 

Installer une terrasse sur pilotis

Une terrasse sur pilotis repose, comme son nom l’indique,  sur des poutres porteuses ancrées au sol et par un système de solives sur le mur porteur. 
Souvent reliés au premier étage de votre maison, elle peut s’élever jusqu’à 5 mètres au-dessus du sol. Vous pouvez ajouter un escalier extérieur pour y descendre plus facilement, sans avoir à repasser dans votre maison. 

Photo : sd-metal.fr

 

Installer un toit-terrasse

Un toit-terrasse est une terrasse installée sur un toit, à condition, bien évidemment, que ce dernier soit plat. Très tendance et de plus en plus répandu dans les maisons au style contemporain, le toit-terrasse permet de créer un autre espace de vie dédié à la détente. Si votre projet est de réaliser un toit végétalisé ou installer des panneaux photovoltaïques, vous pourrez également le faire via votre toit-terrasse. 

Un toit-terrasse est composé de trois éléments : 

  • Une structure porteuse qui doit supporter les charges de la toiture, notamment une dalle de béton ou une structure en bois. 
  • Un isolant thermique tel que la laine de roche ou de verre, pour faire barrage à la vapeur d’eau. 
  • Un revêtement d’étanchéité anti-infiltrations

> Retrouvez sur Pinterest nos épingles pour aménager votre jardin et votre terrasse en beauté

 

Déterminer les dimensions de sa terrasse

Les dimensions de votre terrasse dépendent de l’utilisation de cette dernière (espace de jeu, espace de détente extérieur…). 
Si vous souhaitez pouvoir accueillir une table et 4 chaises, comptez une surface de 5 à 10 m2 pour votre terrasse. Pour obtenir un espace de vie supplémentaire, optez pour une surface d’au moins 10 à 15 m2. Pour les terrasses en deux parties, accueillant un coin repas et un coin détente avec le salon de jardin, une surface minimum de 20 à 30 m2 est souhaitable. 

Enfin, comptez une largeur minimale de 2,5 à 3 m, pour avoir un espace de circulation suffisamment confortable entre les chaises et les tables.

 

 

Préparer le sol pour accueillir sa terrasse

Avant de construire votre terrasse, vous devez préparer votre sol, c’est une étape très importante, qui peut avoir de lourdes conséquences si elle n’est pas respectée scrupuleusement. 

Tout d’abord, délimitez et tracez les pourtours de votre terrasse, à l’aide de bâtons en bois et de cordages. Ensuite, nettoyez et égalisez la surface afin d’aplanir le sol. 

Tenez toujours compte du sol existant. En effet, si celui-ci est nu et tassé, vous devez installer des bandes de géotextiles afin de limiter la pousse des mauvaises herbes. Néanmoins, en cas de sol en terre battue (instable), installez une dalle de béton d’environ 5 à 8 cm d’épaisseur au minimum, afin de stabiliser votre terrasse par la suite. 

Réalisez une pente suffisante afin que l’eau de pluie puisse s’évacuer, pour éviter que l’humidité ne s’installe et ne génère des remontées capillaires dans votre habitation. 

 

Définir le revêtement de sol pour accueillir sa terrasse

Le revêtement est la partie décoration de votre terrasse. Il dépendra donc de vos goûts, de vos préférences et du budget que vous décidez/pouvez y allouer. Différentes possibilités s’offrent à vous : 

Le béton : c’est le revêtement le plus brut. Vous pouvez choisir différents effets : lissé, sablé, imprimé ou encore balayé.
Le bois massif ou le bois composite sous forme de lames posées sur des lambourdes.
Le carrelage : avec effet marbre, cérame, grandes dalles… 
La pierre : sous forme de pavés ou de dalles 

Les matériaux utilisés pour votre revêtement de sol, doivent être conçus pour l’extérieur, c’est-à-dire résistant aux conditions climatiques, à vos passages et à l’affaiblissement du sol. Nous vous recommandons dès le départ, d’intégrer votre terrasse dans votre projet de construction de maison neuve, que ce soit en termes d’aménagement, mais aussi de budget à prévoir.

 


 

Nous contacter

Maisons d’en France Atlantique recueille ces informations pour traiter votre demande. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles, reportez-vous à la politique de confidentialité du site ici

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.